privatif


privatif

privatif, ive [ privatif, iv ] adj.
• 1514; lat. privativus, de privare
1Dr. Qui est exclusif. Disposition privative. Droit privatif. Cour. Se dit de bâtiments, de terrains en copropriété dont on a la jouissance exclusive mais non la propriété. Jardin privatif.
2(1557) Gramm. Qui marque la privation, l'absence d'un caractère donné. Particules privatives, préfixes privatifs ( 2. a-; dé-; 1. in- [I, 1o]; non, sans) . N. m. (1690) Les privatifs, préfixes marquant la négation.
3Qui entraîne la privation de. Peine privative de liberté.

privatif nom masculin Préfixe privatif. ● privatif, privative adjectif (bas latin privativus) Sur quoi une personne déterminée a un droit exclusif : Jardin privatif. Qui prive de quelque chose : Peine privative de liberté. Qui indique la privation, l'absence (par exemple, le a de acéphale ou le in de insuccès).

privatif, ive
adj.
d1./d GRAM Qui marque la privation, la suppression. Dans "injuste", "in-" est un préfixe privatif.
d2./d DR Qui enlève la jouissance d'un droit. Peine privative de liberté.
d3./d Dont on jouit sans être propriétaire. Jardin privatif.
d4./d DR Qui est la propriété exclusive de qqn.

⇒PRIVATIF, -IVE, adj.
A. —Qui est caractérisé par la privation, le manque de quelque chose. Synon. négatif; anton. positif. Sens privatif; ambition privative. Ce n'est cependant pas la philosophie ni des habitudes de pensée graves, lentes, mathématiques, qui font poids et ralentissent l'allure de mon discours, car je n'ai pas un grain de tout cela; c'est un défaut de nature qu'il faut porter sur la longue liste des qualités privatives dont il a plu au ciel de m'enrichir (M. DE GUÉRIN, Corresp., 1833, p.87). Ici la pauvreté cessait d'être seulement privative, comme la croient trop souvent les riches; on la sentait réelle, agressive, attentionnée, elle régnait affreusement sur les esprits et sur les coeurs, s'insinuait partout, touchait aux endroits les plus secrets et les plus tendres, et faussait les ressorts délicats de la vie (GIDE, Si le grain, 1924, p.473).
B.DR. Dont une ou plusieurs personnes déterminées peuvent avoir la jouissance. Droit privatif; jardin privatif; jouissance privative. Il importe de préciser la notion d'espace libres. Cela signifie tout ce qui n'est pas construit ou clôturé à des fins privatives; ce sont donc essentiellement: —les voies, aires de stationnement, plans, le faisceau des réseaux divers, les espaces verts, les cours et jardins d'écoles et lycées, les stades (Gds ensembles habit., 1963, p.19). Il est courant de voir (...) une fraction des partisans des formules supranationales rajeunir les cultes de l'intérêt personnel, de la propriété férocement privative (PERROUX, Écon. XXes., 1964, p.391).
Parties privatives. Anton. parties communes. V. partie I A 1 dr. civil.
C.GRAMM. [En parlant d'un préf.] Qui marque la privation, la négation, le manque de. Particule privative; préfixe privatif. Il a été, de tout temps, si généralement reconnu que le caractère essentiel de l'homme, celui qui le distingue des animaux, est la parole, expression de son intelligence, que l'enfant n'est désigné que par la privation de la parole, infans, d'in privatif, et de fari, parler (BONALD, Législ. primit., t.2, 1802, p.10). Ferdinand (...) dit que je suis immoral. Pff... Je suis a-mo-ral, mes garçons —vous entendez: a privatif. —Il vaut mieux ne pas avoir de morale que d'en avoir une mauvaise (DUHAMEL, Nuit St-Jean, 1935, p.189).
Empl. subst. Le vocabulaire de nouveaux privatifs français (début du titre d'un ouvrage de Pougens de 1794).
REM. Privativement, adv. a) D'une manière privative. On mise sur des primes ajoutées à un salaire de base et excluant les gains de spéculation et les accroissements des patrimoines appropriés privativement (PERROUX, Écon. XXes., 1964, p.612). Privativement (et exclusivement) à tous autres. À une personne en particulier. Le genre humain s'étant multiplié, les hommes partagèrent entre eux la terre et la plupart des choses qui étaient sur sa surface: ce qui échoit à chacun d'eux commença à lui appartenir privativement à tous autres (PROUDON, Propriété, 1840, p.179). Le privilège de fabriquer toutes sortes d'ouvrages et pièces de porcelaine (...) appartiendra à Éloy Brichard pour en jouir privativement et exclusivement à tous autres dans toute l'étendue du royaume (G. FONTAINE, Céram. fr., 1965, p.120). b) Synon. en particulier. Quand j'aurai généralisé les mots plaisir, bien, service, qui sont encore l'expression spéciale des effets particuliers de cette fraise sur moi; quand je les aurai étendus à d'autres effets produits par d'autres êtres, effets qui sont analogues à ceux-ci, mais qui ne sauraient être exactement les mêmes, il ne me reste plus de moyen d'exprimer privativement le plaisir que me fait cette fraise, le bien qu'elle me cause, le service qu'elle me rend (DESTUTT DE TR., Idéol. 1, 1801, p.100).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) 1514 [éd.] peine privative (p.oppos. à peine positive) (FABRI, Dial. en l'honn. de Dieu et sa mère, f° 14 v° ds GDF. Compl.); b) dr. 1544 privatif à «à l'exclusion de» (Arch. législ. de Reims, ibid.); c) gramm. 1570 [éd.] particule privative (G. HERVET, La Cité de Dieu, trad., I, f° 31a); 1794 subst. masc. (POUGENS, Vocab. des Privatifs fr.); d) 1555 privatif de «qui prive de» (PHILIEUL, trad. PÉTRARQUE, I, 19 ds HUG.). Empr. au lat. privativus, dér. de privare (priver). Fréq. abs. littér.:14.

privatif, ive [pʀivatif, iv] adj.
ÉTYM. 1514; lat. privativus, rad. privare. → Priver.
———
I
1 Vx ou littér. Qui est négatif (opposé à positif), caractérisé par le manque, la privation de quelque chose.
0 Je m'aperçois que je n'ai dit d'elle presque rien que de privatif; rien qui puisse expliquer peut-être son empire sur mon cœur et sur mes pensées.
Gide, Et nunc manet in te, p. 65.
2 (1570). Gramm. Qui marque la privation, l'absence d'un caractère donné. || Particules privatives, préfixes privatifs ( A-; dé-; 1. in-; non-, sans-).N. m. (1690). || Les privatifs, préfixes marquant la négation.
3 Qui prive, entraîne la privation de. || Peine privative de liberté.
———
II
1 (1544). Dr. Exclusif. || Disposition privative. || Droit privatif.
2 Cour. Dont on a la jouissance exclusive (mais non la propriété). || Jardin privatif (d'un appartement en copropriété).REM. Cet adjectif de valeur négative (privatif de propriété) est valorisé et senti comme un synonyme de privé.
DÉR. Privativement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • privatif — privatif, ive (pri va tif, ti v ) adj. 1°   Qui indique privation. •   Ces expressions privatives ne peuvent représenter aucune idée réelle et positive, BUFF. De l homme.. •   Les idées privatives sont comme la couleur noire, qui n a besoin d… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • privatif — Privatif, [privat]ive. adj. Qui marque privation. Particule privative. dans la langue grecque il y a un a, qu on appelle un a privatif, comme dans ces mots, Athée, Acephale. En françois la particule in est privative au commencement de plusieurs… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • PRIVATIF — IVE. adj. T. de Gram. Qui marque privation. Particule privative. En français, la particule in est privative au commencement de plusieurs mots, comme Incorrigible, insoutenable, inaccessible, indigne, etc. L a fait souvent le même effet dans la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • privatif — См. privativo …   Пятиязычный словарь лингвистических терминов

  • PRIVATIF, IVE — adj. T. de Grammaire Qui marque l’absence, la privation d’une chose. Particule privative. En français, la particule in est privative au commencement de plusieurs mots, comme Inaction, infidélité, injustice, incorrigible, insoutenable, etc. L’… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Bien privatif — Un bien privatif (ou bien privé) est un bien divisible dont il est possible d établir un prix couvrant au moins le coût de production. Ainsi, les personnes ne désirant pas acquérir un bien privatif sont exclues de sa consommation. Voir aussi… …   Wikipédia en Français

  • Droit privatif — Brevet Propriété intellectuelle Propriété littéraire et artistique Droit d auteur et copyright Droits voisins Propriété industrielle Créations utilitaires: Brevet Secret industriel et …   Wikipédia en Français

  • privative — ● privatif, privative adjectif (bas latin privativus) Sur quoi une personne déterminée a un droit exclusif : Jardin privatif. Qui prive de quelque chose : Peine privative de liberté. Qui indique la privation, l absence (par exemple, le a de… …   Encyclopédie Universelle

  • a- — 1. a ♦ Élément, du lat. ad, marquant la direction, le but à atteindre, ou le passage d un état à un autre (var. ad ; ac , af , ag , al , an , ar , as , at ) : amener, alunir, adoucir. ⇒ à. a 2. a ♦ Élément tiré du gr. exprimant la négation (« pas …   Encyclopédie Universelle

  • Bien privé — Bien privatif Un bien privatif (ou bien privé) est un bien divisible dont il est possible d établir un prix couvrant au moins le coût de production. Ainsi les personnes ne désirant pas acquérir un bien privatif sont exclues de sa consommation.… …   Wikipédia en Français